Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/crishdogg/public_html/premierlanka.com/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2715

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/crishdogg/public_html/premierlanka.com/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2719

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/crishdogg/public_html/premierlanka.com/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 3615
Parc National de Gal Oya – Premier Lanka Voyages

Parc National de Gal Oya

Le parc National de Gal Oya parc créé en 1954 et administré par le Département de Conservation de la faune, est un endroit magique et retiré. Le parc est d’une superficie de 63 000 hectares et ses 4 réserves comportent du terrain plat et quelques montagnes. De grandes quantités de plantes médicinales rares y sont répertoriées.

La végétation du parc se compose de savanes, de prairies et de forêts et abrite le barrage Senanayake Samudraya l’un des plus grands réservoirs du pays. L’endroit où la rivière Gal oya rejoint le réservoir à travers un tunnel naturel est connu sous le nom de Makara Kata (la bouche du dragon).

Le Parc de Gal Oya comprend de nombreux réservoirs et est une zone de rétention d’eau. Ses îles hébergent de nombreux oiseaux, notamment « Île aux oiseaux ». Plus de 140 espèces d’oiseaux dont l’Anhinga roux, le Pélican à bec tacheté, le cormoran indien, le Dendrocygne siffleur, l’aigle de mer à ventre blanc, le Pygargue à tête grise peuplent le parc. En outre, l’un des plus grands troupeaux d’éléphants du pays et de nombreux autres animaux, tels que léopards, cerfs axis, buffles, singes toque, sangliers, cerfs muntjac (cerfs aboyeurs) y habitent. De multiples variétés de papillons y évoluent, dont l’endémique lesser albatros (Appias Galene).

Non loin du village de Malwattai, se trouvent les ruines du monastère Buddhangala et un stupa. Il est important de noter que l’une des dernières communautés Vedda (peuple indigène du Sri Lanka) vit non loin de Gal Oya (possibilité de rencontrer quelques membres).